FloraGaïa
Le meilleur de la nature pour votre santé !
FloraGaïa
Le meilleur de la nature pour votre santé !

Stéatose hépatique : comment la naturopathie peut vous aider à retrouver un foie sain

Les maux du corps

La stéatose hépatique, c’est quoi ?

C’est souvent au détour d’analyses biologiques, ou du diagnostic fait pour une autre maladie, que l’on découvre une stéatose hépatique. Aussi appelée « maladie du foie gras », la stéatose hépatique correspond schématiquement à une surcharge de graisse (majoritairement des triglycérides) dans le foie. Si vous mangez du foie gras à Noël, vous voyez de quoi je parle… Dans les pays « développés », on estime qu'un tiers de la population souffre de cette pathologie (approximativement 60% des diabétiques et 90% des obèses en souffrent).

La stéatose hépatique est souvent due à un « syndrome métabolique » en lien avec un diabète, une obésité, une hypertension artérielle, ou une hypercholestérolémie. Une mauvaise alimentation (trop sucrée notamment) est souvent à l’origine de ce syndrome métabolique, ou peut en être un facteur aggravant. Pour mieux comprendre, quand on mange du sucre, le corps l'utilise pour nourrir les cellules en faisant pénétrer le glucose au sein même des cellules ; mais quand les tissus sont saturés, ou que l’insuline commence à faire défaut pour assurer cette pénétration, c’est dans le foie que le sucre vient se stocker sous forme de graisse.

Foie sain et foie gras

Notons que la stéatose peut aussi être générée par la prise excessive d’alcool, par l’administration de certains médicaments, ou être associée à certaines maladies comme une hépatite par exemple.

La stéatose hépatique est souvent bénigne, mais si elle n’est pas traitée, elle peut évoluer vers une stéato-hépatite, une cirrhose, ou dans certains cas un cancer du foie. La maladie est aussi associée à un risque élevé de troubles cardiovasculaires.

L’avantage, c’est qu’elle est réversible, à condition de prendre les mesures nécessaires ! Evidemment, si la stéatose est due à une maladie ou à une prise de médicaments, un entretien avec votre médecin  pourra déterminer la meilleure stratégie dans ce cas particulier. Nous parlerons ci-dessous des cas où la stéatose hépatique peut être traitée en adoptant un mode de vie plus sain, et avec la phytothérapie en complément (c’est-à-dire la majorité des cas). 

La naturopathie au secours du "foie gras"

Le premier angle d’attaque, c’est l’alimentation. Un état des lieux de votre alimentation doit être fait, et un réglage alimentaire proposé. Il s’agira bien sûr de dire adieu aux sucres pendant un certain temps, et de privilégier une alimentation vivante et légère pour les années à venir (pour ne pas dire pour le reste de votre vie). Misez sur les légumes, les fruits et les protéines type poissons, fruits de mer, oeufs, et un peu de viande blanche. Certains parleront de régime cétogène, ou de régime NASH, etc. La discussion avec votre naturopathe permettra de déterminer le meilleur réglage alimentaire possible dans votre cas, et de le faire évoluer en fonction de l’état de votre foie. La lecture du livre "Le régime NASH" pourra être utile, pour ceux que cela intéresse.

Un jeûne thérapeutique pourra être envisagé, souvent très bénéfique. Il s’agira soit d’un jeûne court (par exemple un jour par semaine pendant plusieurs mois), soit d’un jeûne plus long (entre trois jours et trois semaines) en fonction de l’état de la personne. Dans le cas d’un jeûne court, on pourra faire un jeûne hydrique ou un jeûne sec, en fonction de plusieurs critères ; mais dans le cas d’un jeûne plus long, il faudra bien sûr envisager un jeûne hydrique. Si l’on fait un jeûne long, un accompagnement est préférable, afin de persévérer dans le jeûne sans toutefois mettre sa santé en danger. Dans le cas où la personne ne serait pas « capable » de faire un jeûne, une mono-diète pourra être envisagée pendant un ou plusieurs jours afin d’alléger le foie. Un test (échographie/IRM) réalisé après un jeûne hydrique de trois semaines permet souvent de démontrer que la personne s'est débarrassée complètement de sa stéatose hépatique ; il faudra évidemment en conserver les bénéfices en adoptant une alimentation saine et en faisant éventuellement des jeûnes plus courts une à deux fois par an. Pour en savoir plus, je vous recommande d’aller faire un tour sur le site de mon collègue Eric Gandon où les vidéos des jeûneurs sont des témoignages passionnants : https://www.jeunerpoursasante.fr/se-soigner/foie-en-sante/

Un autre axe d'intervention important sera l’activité sportive. En effet, plus le corps « brûle » de glucose pendant l’activité sportive, moins le foie aura besoin de stocker. Et puis, le sport, c’est aussi bon pour lutter contre les pathologies cardio-vasculaires qui sont souvent associées à la stéatose hépatique ; alors pourquoi se priver ? Cela dit, si vous n’êtes pas un adepte du marathon, il y a une multitude d’autres pratiques sportives qui vous aideront à retrouver la santé : vélo, natation, yoga, pilates, danse, sports collectifs, musculation, etc. A vous de trouver ce qui vous donne envie et qui vous fait du bien, sur le long terme. Pour avoir un impact réel sur votre santé, il faut prévoir environ 3 séances de 45 minutes à 1 heure chacune, chaque semaine. Si vous avez l'opportunité de faire cette activité sportive en plein air, dans la nature, c'est l'idéal bien sûr !

Les plantes seront très utiles pour soulager un  "foie gras" ; romarin, radis noir, artichaut, chardon-marie, desmodium, fumeterre, aubier de tilleul, chrysanthème américain pourront être proposés, souvent en synergie, afin de soulager le foie. Certaines de ces plantes ne doivent être prises que pendant une durée limitée (trois semaines maximum), donc il est préférable de faire le point avec votre naturopathe sur les plantes les plus adaptées pour vous et leur utilisation. Ces plantes pourront être administrées sous forme de phytothérapie classique, mais la gemmothérapie sera aussi efficace pour traiter le foie gras.

Les omégas 3 diminuent la stéatose hépatique, cela a été démontré par différentes études. Pour les oméga-3 à longue chaîne, EPA et DHA, les besoins physiologiques sont rarement couverts ; donc on envisagera une supplémentation avec des huiles de poissons gras, et avec des sources végétales, comme l’huile de noix par exemple. Différents compléments alimentaires peuvent être recommandés ; ils ne sont pas tous de qualité égale, donc demandez conseil à votre naturo.

Conclusion

Si vous souffrez d'une stéatose hépatique, ne vous découragez pas ! En retrouvant un mode de vie plus sain et en faisant confiance à la phytothérapie, vous devriez retrouver un foie en bonne santé en quelques mois. Après cela, il ne dépendra que de vous de maintenir cet état de santé sur le long terme.

Avec toute mon amitié ! Et n'oubliez pas : la nature vous donne le meilleur d'elle-même pour votre santé ! Profitez-en !

 

Attention : Les conseils prodigués dans cet article ne vous dispensent pas de consulter un naturopathe certifié et/ou votre médecin généraliste. Pour faire le diagnostic, veillez à avoir toujours recours à votre médecin.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.