FloraGaïa
Le meilleur de la nature pour votre santé !
FloraGaïa
Le meilleur de la nature pour votre santé !

Se préparer à un accouchement naturel harmonieux avec les plantes

Naturo-pédiatrie

Vous êtes enceinte, et vous prévoyez d'accoucher naturellement ? Voilà un très beau projet pour votre couple et votre bébé ! Mais pour donner la vie aussi simplement, une préparation physique et "spirituelle" est souvent nécessaire. Il faut en effet apprendre à gérer ses émotions, et à gérer la douleur et les réactions de son corps. Une préparation à l'accouchement vous y aidera très certainement - nous pourrons revenir sur les différentes pratiques qui s'offrent à vous pour mieux vous préparer - mais la naturopathie peut aussi contribuer à vivre cette étape de votre vie avec moins d'appréhension et plus de magie. J'ai moi-même eu le bonheur d'accoucher sans médication aucune et j'en garde un souvenir merveilleux...

Le framboisier, LA plante qui facilite l’accouchement !

La tisane de feuilles de framboisier est très utile en fin de grossesse pour tonifier l’utérus et donc faciliter l’accouchement grâce à des contractions efficaces. On accouche plus vite en dilatant plus rapidement (et on souffre moins longtemps !). On peut boire deux à trois tasses d’infusion chaque jour durant le dernier mois de grossesse par exemple. Recette : faire chauffer ½ litre d’eau à 100°C, ajouter 1 cuillère à soupe de feuilles de framboisier et laisser infuser 5 à 10 minutes. Filtrer et boire. On peut aussi ajouter quelques feuilles de sauge à cette infusion pendant les deux à trois semaines avant le terme.

Astuce : faire des glaçons d’infusion de framboisier et les sucer pendant l’accouchement pour se rafraichir et faciliter l’accouchement.

L’ortie, pour assurer la reminéralisation nécessaire et éviter les risques d'hémorragie

L’ortie est une plante reminéralisante, riche en vitamines, protéines et minéraux. Elle augmente la production de lait maternel, et prévient l’anémie puisqu’elle est une excellente source de fer. Elle permet de prévenir les risques d’hémorragie du post-partum, ainsi que les crampes en fin de grossesse (riche en magnésium). On peut faire des infusions de plante sèche pendant les deux derniers mois de grossesse.

L’agripaume (teinture mère)

La teinture mère d’agripaume sera utile en cas d’accouchement long, pour aider la maman à traverser les phases difficiles. Il faudra éviter de donner cette plante si les contractions sont irrégulières, mais dès qu’elles sont régulières, (et que la naissance proprement dite est encore loin), on pourra prendre 5 gouttes de TM d’agripaume dans un peu d’eau pour aider à supporter la douleur. On peut répéter une à trois heures après, si l’effet s’est dissipé. Alternativement, on pourra aussi utiliser de la TM de millepertuis pour diminuer les douleurs, et/ou une huile de massage au millepertuis pour masser le bas du dos par exemple.

Astuce : 10 gouttes de TM d’agripaume en fin d’accouchement peuvent aussi aider à prévenir les hémorragies.

Nota Bene : D’autres plantes très efficaces pour l’accouchement pourront être prises sous forme d’homéopathie comme la camomille, le caulophyllum, l'actaea racemosa, etc.

Les huiles essentielles pour se détendre, et/ou pour rendre le « travail » plus efficace !

Pour se détendre

Les huiles essentielles à privilégier pendant l’accouchement pour se détendre et se donner du courage sont : Lavande vraie, Néroli, Petitgrain, Orange douce, Camomille noble, Marjolaine à coquilles, Rose de damas, Encens ou Laurier noble.

Recette : mélanger dans un flacon : 10ml d’huile végétale (amande douce ou abricot par exemple) + 10 gouttes d'HE de laurier noble + 7 gouttes d'HE de camomille noble + 5 gouttes d'HE de lavande vraie + 5 gouttes d'HE d’orange douce ou de rose de damas + 3 gouttes d'HE d’encens. Mettre 3 gouttes du mélange sur le plexus solaire et la face interne des poignets (renouveler toutes les heures si nécessaire). On peut aussi en mettre une goutte sous les narines pour respirer en continue.

Pour rendre le « travail » plus efficace

Pour des contractions plus efficaces – ou si le travail s’arrête – on peut utiliser les huiles essentielles de Palmarosa et de Clou de Girofle.

Recette : mélanger dans un flacon : 15ml d’huile végétale (amande douce ou abricot par exemple) + 60 gouttes d'HE de palmarosa + 40 gouttes d'HE de clou de girofle. Faire un massage avec 6 gouttes du mélange dans le bas du dos au niveau des fossettes lombaires, toutes les 20 minutes, pendant le travail. On peut prendre en plus 3 gouttes du mélange sous la langue chaque heure pendant le travail.

En prévision, on peut même se faire masser les fossettes lombaires par son "cher et tendre" chaque jour, la semaine avant le terme, avec une goutte d'HE de Palmarosa + une goutte d'HE de Girofle mélangées dans la paume de la main avec de l’huile végétale.

Vous pouvez aussi avoir recours aux mélanges préparés par certains laboratoires, tels que « Accouchement Harmonieux » chez Pranarôm, ou « Massage Accouchement » chez Néobulle.

Les Fleurs de Bach pendant l’accouchement

Les 38 élixirs floraux, créés par le Dr Bach au début du 20ème siècle, sont utilisés pour mieux gérer nos émotions : manque de confiance en soi, peurs, insomnie, problèmes relationnels, stress, etc. Les Fleurs de Bach permettent de rétablir les déséquilibres émotionnels qui sont souvent la source de mal-être physique.

Pendant l’accouchement, les Fleurs de Bach peuvent aider la future maman à mieux gérer la « montagne russe émotionnelle » qu’elle traverse. Mimulus permettra d’atténuer les peurs d’anticipation à l’idée de l’accouchement. Aspen peut aussi aider en cas de sentiment de peur inexpliquée pendant la période avant l’accouchement. Walnut permettra à la future/jeune maman de vivre tous les changements de sa vie avec sérénité. Bien sûr, en fonction de l’état émotionnel de la future maman, les Fleurs de Bach devront être adaptées. Si certains élixirs seront à prendre plusieurs semaines avant l’accouchement, on peut avoir recours à Rescue au moment même de l’accouchement. Rescue comprend cinq Fleurs de Bach pour mieux gérer les moments de stress. Il existe sans alcool en petites billes, même si le format alcoolisé ne pose pas de problème pour les futures mamans en fin de grossesse (quantités limitées d’alcool).

Mais aussi…

Pour faire mûrir le col de l’utérus, on peut recommander de prendre de l’huile d’onagre (en capsule par exemple), une à deux semaines avant l’accouchement. Le dosage sera à confirmer avec la naturopathe (ou la sage-femme/doula formée en phytothérapie) qui vous accompagne. On pourra aussi recommander de masser le périnée avec de l’huile d’onagre (ou de germe de blé) à partir de la 36ème semaine (chaque jour) pour éviter les déchirures lors de l’accouchement.  

On peut aussi utiliser des produits déjà préparés comme les huiles de massage du périnée de Weleda, Pranarôm ou Néobulle.

 

Avec toute mon amitié ! Et n'oubliez pas : la nature vous donne le meilleur d'elle-même pour votre santé ! Profitez-en !

 

Attention : Les conseils prodigués dans cet article ne vous dispensent pas de consulter un naturopathe certifié et/ou votre gynécologue/safe-femme. Pour faire le diagnostic, veillez à avoir toujours recours à votre médecin.


Articles similaires

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.